Actu

Comment protéger votre finance durant les recessions ?

L’horizon économique bruine d’incertitude et, dans le murmure des marchés, on entend le présage d’une tempête : une récession se prépare. Ce spectre, qui inquiète autant les particuliers que les entreprises, peut faire vaciller la balance de vos finances, transformer des placements juteux en citrons acides et grignoter le pouvoir d’achat comme une souris dans un garde-manger. 

Faites un bilan détaillé de vos finances

Prenez vos finances tel un grand livre ouvert et devenez l’archiviste méticuleux de votre situation financière. Ouvrez les coffres, dépliez les relevés de compte, scrutez chaque figure de ce théâtre financier où se joue le drame ou la comédie de vos entrées et sorties monétaires.

Que ce soient les créances de Sun Life pour votre assurance-vie, les prélèvements de la banque nationale pour votre crédit immobilier, ou les à-coups des marchés financiers sur votre portefeuille d’investissement, chaque acteur doit être connu et reconnu. Identifiez vos partenaires réguliers, qu’ils soient créanciers ou débiteurs, et consignez leurs exigences.

Pendant des périodes de crise, comme la récente pandémie de coronavirus, il s’est montré judicieux de connaître les dispositifs de soutien des créditeurs, tels que les sociétés de cartes de crédit ou les fournisseurs de service. Un inventaire précis vous permettra de tailler dans les dépenses superflues sans tergiverser.

Il faut savoir qu’une récession se prépare, continuez à lire ici pour approfondir le sujet.

Faire de la constitution d’un fonds d’urgence votre priorité absolue

En matière de finances, le fonds d’urgence est le château-fort qui veille à la sécurité de votre royaume. C’est le sanctuaire qui recueille les peines de l’argent absent et le remède à l’angoisse du lendemain. Vous devez en faire la pierre angulaire de votre budget.

Il est conseillé de viser un pécule équivalent à six ou neuf mois de dépenses, mais ne vous laissez pas décourager par l’ampleur de la tâche. Même un petit trésor peut être salvateur. L’assurance chômage, bien que nécessaire, est un radeau de sauvetage temporaire et souvent insuffisant face à la houle des besoins quotidiens.

Commencez par épargner ce que vous pouvez, le geste est aussi important que la somme. N’oubliez pas que chaque écu mis de côté est un soldat prêt à défendre votre pouvoir d’achat en période de récession.