Actu

Les informations essentielles sur l’installation d’un Active Directory

L’Active Directory (AD) représente le cœur du réseau d’une entreprise utilisant des services Windows. Gestion des utilisateurs, des ordinateurs, des ressources ou des stratégies de sécurité, tout passe par ce service annuaire incontournable. La mise en place d’un active directory peut paraître intimidante, mais avec les bonnes instructions et une compréhension claire de son fonctionnement, même les plus néophytes pourront s’y retrouver. 

Prérequis pour l’installation de l’Active Directory

Avant de se plonger dans l’univers des services de domaine, il est crucial de s’assurer que le serveur Windows est préparé pour accueillir l’Active Directory. Pour ce faire, quelques prérequis sont à observer. Tout d’abord, vous aurez besoin d’une version de Windows Server, qu’il s’agisse de 2016, 2019 ou même la toute dernière mouture de 2022, qui est d’ailleurs téléchargeable sur certains sites dédiés.

Cela peut vous intéresser : Quelles sont les stratégies efficaces pour arrêter de fumer définitivement ?

Sur ce serveur, une adresse IP fixe doit être configurée avec soin, incluant également un masque, une passerelle et un serveur DNS externe. Il est également préconisé de réaliser toutes les mises à jour disponibles afin de bénéficier des derniers correctifs de sécurité. 

Pour des instructions détaillées sur la mise en place et l’installation d’Active Directory sur votre serveur Windows, voir ce site web.

A voir aussi : Quel avenir pour l'immobilier en 2023 ?

Installation du rôle Active Directory

L’installation du rôle Active Directory Domain Services (AD-DS) est la première étape pour transformer votre serveur Windows en un controleur de domaine. Cette opération va également inclure l’installation du rôle de serveur DNS, indispensable au bon fonctionnement de l’annuaire.

Pour ajouter ces rôles, il suffit de se rendre dans le gestionnaire de serveur, et de sélectionner l’option « Ajouter des rôles et des fonctionnalités ». L’assistant d’installation vous guidera à travers les étapes nécessaires, où vous sélectionnerez votre serveur et cochez la case « Services AD DS » avant de procéder à l’installation.

À la fin de cette opération, un triangle jaune apparaîtra dans le gestionnaire de serveur, vous invitant à finaliser la configuration du serveur en tant que controleur de domaine. Vous devrez alors indiquer un nom pour votre domaine local et créer un mot de passe de restauration. Il est important de bien mémoriser ce mot de passe, qui devrait être suffisamment complexe pour assurer une sécurité optimale.

L’installation de votre Active Directory va alors commencer, après quoi vous devrez redémarrer votre serveur. À l’ouverture de session, assurez-vous que le nom de votre domaine précède désormais votre identifiant de connexion.